Envie de découvrir la région ?







C‘est à voir au théâtre Garonne et nulle part ailleurs…
Culture - Histoire

Culture - Histoire

Du 30 juin au 31 mai


31555
Toulouse

C‘est à voir au théâtre Garonne et nulle part ailleurs…

Chez elle, questionnement, recherche, inventivité, talent, création, langages nouveaux, coulent de source. La nouvelle saison du Garonne est comme les trente-huit précédentes : pleine de belles découvertes

Les spectateurs le savent : chaque fois qu'ils se remémorent leur année théâtrale, c'est souvent au théâtre Garonne qu'ils ont vu le spectacle qui les a le plus marqués, séduits, étonnés, interpellés. à la fois fabrique, producteur, et plateau de théâtre alignant des spectacles venus d'ici et du monde entier- Argentine, Italie, , états Unis, Russie, Pologne, Japon-, le théâtre Garonne au fil de toutes ses saisons (crée en 1988, il fêtera ses trente ans l'an prochain) a toujours cherché à nous emmener ailleurs mais aussi au fond de nous-mêmes. Pour y chercher -et trouver peut-être -ce qu'on ne connaît pas encore. De nous, des autres, du monde…

Avec 94 % de taux de fréquentation, un public jeune qui compose la majorité de ses spectateurs, la trente-neuvième saison suivra la ligne maison, faite de découvertes et de rencontres. De la danse- (notamment le remarquable et puissant « Tapis Rouge » de l'Ivorienne Nadia Beugré (30 nov/2 déc), de la musique (Musique à 360 °, plusieurs soirées, en décembre et janvier avec l'orchestre du Capitole, Adam Laloum, artiste associé, ou encore du flamenco venu de Nîmes) et du théâtre présent sous toutes ses formes, dans tous ses langages, nourri de toutes ses recherches.

Premier grand voyage en septembre et octobre, après un bal d'ouverture, en mode guinguette, le 23 septembre, avec Italia ! soit une série spectacles venus de la Botte et qui nous bottent, dont « La vita ferma » présenté pour la première fois en France, un magnifique portrait de femme qui questionne la place des morts au pays des vivants. En octobre également, retour en 24 langues et musique de Joris Lacoste et Pierre-Yves Macé qui continuent avec « Suite n °3 » de créer leur incroyable encyclopédie de la parole. Discours haineux, violences policières et conjugales, agressions verbales, c'est là répertorié, enregistré, parlé, mis en musique…

On part ailleurs toujours en novembre avec Frederico Léon, jeune relève et enfant terrible du théâtre argentin et ses deux spectacles, mêlant théâtre et cinéma : «Las ideas » et « Yo en el futuro ». On voyage encore en novembre avec le néerlandais « Privacy », qui traite de la vie privée à travers l'histoire d'un couple qui raconte tout. Meme les détails les plus embarrassants. Que devient alors l'intime dans ce déballage public à ciel et cœur ouvert actuel ?

Sublimes tableaux

En décembre (du 14 au 21), le virtuose François Tanguy et son théâtre du Radeau viendront avec «Soubresaut » questionner en de sublimes tableaux la place de l'art dans la société.

«Nombreux sont les artistes de la région et d'ailleurs qui ont ici trouvé leur nid avant de prendre leur envol… et d'y revenir» soulignait lors de la présentation, Jacky Ohayon, directeur du lieu. Ainsi Jeanne Candel qui nous livrera, en février, avec la Cie La vie Brève, « Demi Véronique » (nom d'une passe en tauromachie) relevant ainsi le défi de s'aventurer, entre théâtre et danse, sur le chemin ouvert par la Ve symphonie de Malher…

Avec «à nous deux maintenant » (26 janvier/3 février), le surdoué Jonathan Capdevielle (nouvel artiste associé du lieu) fera revivre son enfance de jeune Pyrénéen en s'emparant du roman de Bernanos «Un crime». En mars on attend déjà avec impatience « Demain tout sera fini 1 » de Lionel Gonzàlez (vu dans «Notre terreur» et dans «Le goût du faux» de Jeanne Candel) soit une libre adaptation du «Joueur» de Dostoïevski.

Retour au printemps, en mai, des Tg STANtoujours associés du théâtre et qui viendront créer au Garonne avec « Concernant Bergman » un travail sur l'auteur suédois qui leur est cher.

Programme complet : http ://www.theatregaronne.com/. Billetterie (de 8 à 27 € la place) au théâtre Garonne de 13 h 30 à 18 h 30 (av du Château d'Eau) jusqu'au 29 juillet, puis en septembre. Par téléphone au 0562485477, par internet sur le site. . Carnet Garonne Jeune : 3 spectacles minimum, 10 € la place.


cuisine d'été

C'est nouveau : en juillet et septembre, le café Garonne (installé à l'étage du théâtre) s'ouvre à des chefs de France et d'ailleurs qui proposeront leur cuisine, le tout accompagné de moments musicaux et poétiques… Pas mal non ? Ainsi ce vendredi 7 juillet en musique avec le Chaâbi algérois, c'est le chef Sid Ahmed Aouanouk du Dar Diaf qui vous régalera. Et le 22 juillet viendra le tour de -Jérôme et Clarisse Rey & Rodolphe Lafarge (Le Magnum) qui seront aux fourneaux. La musique sera assurée par le Duo Kocha Neba, Haris Haka Resic et Ivan Kara. Réservation conseillée : 05 62 48 54 74

À voir aussi

La saison culturelle débute avec éclat au Bolegason

Castres

Lieu de pointe voué à l'expression des musiques actuelles dans toute leur diversité, le Bolegason ouvrait grand ses portes au public samedi dernier pour le lancement de la saison culturelle ...

Spectacle de danse pour fêter les 30 ans du Téléthon

Roquefort

Pour fêter l'anniversaire des 30 ans du Téléthon (1986-2016), les danseuses et danseurs d'Orient'Art et du Cha-Cha-Club présenteront un spectacle de danses orientales et de danses de salon le ...

Mozart à Sainte-Jehanne

Le Passage

Dimanche 14 mai, à partir de 16 h 30, un événement musical attendu et exceptionnel sera proposé en l'église Sainte-Jehanne de France du Passage, à Ganet, avec la venue de l'ensemble vocal ...