Envie de découvrir la région ?







Exposition de peinture à La Cabane
Expos

Expos

Du 24 juin au 29 octobre


12121
Lanuéjouls

Exposition de peinture à La Cabane

L'ADAP 12 La Cabane présente, avec le soutien de la galerie Vincent Cunillère Rodez, «Parcours d'un jour délicieux», de Dorothée Carpentier. Le vernissage de cette exposition aura lieu le dimanche 9 juillet, de 11 h 30 à 18 heures, et sera suivi d'un moment musical.

De ses premiers dessins à aujourd'hui, Dorothée Carpentier a maîtrisé bien des outils.

Après le crayon, les pastels, le fusain, l'huile, elle a travaillé l'encre, ce qui l'a amenée à explorer la technique du monotype et à enrichir ses encres, maintenant plus travaillées, plus épaisses. C'est un travail délicat d'estampe sur Plexiglas qui permet à l'artiste, par des tracés appuyés, par des pressions différentes sur le papier encré, de faire de chaque réalisation une œuvre unique. Les premières sont encore des corps de femmes, des nus d'atelier en noir et blanc. Mais les femmes ont évolué, elles n'expriment plus de craintes, ne cherchent plus à s'abriter, elles ne surprotègent plus l'enfant.

Alors le rapprochement avec les femmes de Gauguin s'impose comme une évidence.

On lui en parle, l'idée s'installe d'oser une interprétation d'un tableau de l'artiste. Dorothée choisit «Nave Nave Mahana», qui signifie jours délicieux en maori. Ces femmes dans un univers fleuri, coloré, c'est comme si elle les avait choisies elle-même : des femmes qui s'imposent telles qu'elles sont, lourdes, pesantes, bien ancrées dans le sol. Les corps et les arbres s'entremêlent, mêmes éléments d'une nature luxuriante. La couleur redevient primordiale dès les premiers monotypes qui interprètent des détails végétaux du tableau, des arbres, des feuilles, des fleurs.

Dorothée Carpentier a montré, dans toutes ces étapes, la richesse de son inspiration personnelle, la subtilité de son interprétation, mais en passant à des formats plus grands, elle va aussi montrer ses capacités à maîtriser des outils compliqués, à faire évoluer ses techniques, à surmonter les difficultés rencontrées.

L'interprétation finale du tableau de Gauguin est l'aboutissement d'un long travail, c'est aussi le fruit d'un parcours d'une rare intensité, tant sur le plan artistique que personnel...

À voir aussi



«La geste des endormis» et «Courteline ‘Show»

Moissac

Parce qu'avec le théâtre tout est possible, la Cie Arène Théâtre vous propose cette année deux spectacles très différents et métamorphose pour l'occasion le Hall de Paris. D'abord, sous ...

«Le Chevalier à la rose» en direct du Metropolitan Opéra

Villeréal

Samedi 13 mai, à la salle François-Mitterrand, en direct du Metropolitan Opera de New York : «Le Chevalier à la rose» avec la diva Renée Fleming dans cette nouvelle production de l'opéra de ...

Gourmand’ici fête le printemps

Ce samedi 28 mai, tous les gourmands sont invités à visiter la ferme «La Dourotte», de Simon Descat, un des maraîchers du collectif Gourmand'ici. Vous pourrez découvrir ses pratiques ...