Envie de découvrir la région ?







Les battages à l’ancienne  et la fête du cochon
Culture - Histoire

Culture - Histoire




31445
Quint-Fonsegrives

Les battages à l’ancienne et la fête du cochon

Il fut un temps, il n'y avait que des fermes et métairies, de toutes petites exploitations d'une dizaine d'hectares, avec au maximum une dizaine de vaches, des bœufs, pour travailler, de la volaille et bien entendu le cochon, parfois même deux ou trois, qui l'hiver venu, au moment de les tuer, faisaient l'objet de la fête du cochon, à laquelle étaient invités tous les voisins et amis. Le lait livré à la coopérative était la plupart du temps la principale source de revenus. Les céréales, servaient à nourrir la basse-cour, le blé étant parfois livré au moulin de Quint, en échange du pain quotidien, qui était fabriqué à la boulangerie attenante. Chaque exploitation avait sa petite vigne permettant de faire son vin on y vivait en famille, chichement certes, mais heureux. Les terrains en bordure de la Saune, étaient pratiquement tous les hivers inondés, ils servaient exclusivement de pâturages pour les vaches et la rivière alors poissonneuse, attirait les pêcheurs du dimanche, qui venaient de Toulouse à bicyclette, taquiner le Goujon, la Tanche ou le Cabot. Les coteaux de la Saune étaient recouverts de vignes, le chemin du Rébeillou était un simple chemin de pierres, qui n'était emprunté que par des attelages et des troupeaux et le dimanche par la calèche, conduite par son cocher Firmin de la dame du domaine de la Gamasse, qui se rendait à la messe à Quint. Les battages se faisaient évidemment à l'ancienne, avec une batteuse que l'on appelait la machine à dépiquer entraînée par un tracteur qui devait être le seul de la commune et appartenait à un entrepreneur de travaux agricoles local, François Fériol le neveu du maire.

À voir aussi

La chorale Bouillon de brouches ce samedi en l’église

Ce samedi 21 mai, à 20 h 30, en l'église de la Trinité de Capvern (rue des Thermes), Capvern Thermalisme Tourisme Animation (CTTA) vous invite à une soirée chorale avec la participation du ...

Visite de la cité-jardin de Fontgrande

Saint-Benoît-de-Carmaux

Dimanche 11 juin, visite de la cité-jardin de Fontgrande, construite de 1919 à 1932. Une occasion pour ceux qui ne connaissent pas l'histoire de la cité-jardin, où vécurent des générations ...



Histoire d’eaux, du jardin Majorelle à ceux de l’Hortalisse

Gaillac

Auditorium Dom Vayssette, jeudi 9 novembre, à 20 h 30 : «Jacques Majorelle, peintre et jardinier» par Alain Leygonie, auteur. Fils et petit-fils d'artisans d'art, Jacques Majorelle côtoie ...