Envie de découvrir la région ?







Momères, un village «comme en famille»
Villes et villages

Villes et villages




65313
Momères

Momères, un village «comme en famille»

Situé entre Tarbes et Bagnères-de-Bigorre, le village de Momères offre une qualité de vie qui attire de nombreux jeunes.

Idéalement situé, non loin de Tarbes et tout de même à la campagne, Momères accueille de plus en plus d'habitants, ces dernières années. Une qualité de vie qui n'est plus à démontrer, l'installation de services comme la maison médicale et un accueil chaleureux par les habitants du village et le maire, Jean-Marie Tapie : «C'est vrai que la proximité de Tarbes joue beaucoup. Ici, les jeunes viennent s'installer soit en rénovant des maisons anciennes, soit dans des maisons construites. Nous avons d'ailleurs deux lotissements, l'un privé et l'autre communal. Les nouveaux arrivants s'intègrent bien, participent aux activités, c'est très familial, il n'y a pas de gros souci, les gens s'entendent bien ici». Même si les agriculteurs se font plus rares, le village a su s'adapter à la fermeture du café ou des commerces en proposant une maison médicale où sont présents des dentistes, des psychologues, des kinés, orthophonistes ou encore pédicures. Un environnement immédiat aussi propice aux promenades et autres randonnées que le village entretient avec les communes voisines : «Nous avons des chemins de randonnée avec Gespe-Adour-Alaric, en tout huit communes, et maintenant que nous sommes rattachés au Grand Tarbes, on espère que ça va continuer et évoluer. Par chez nous, on peut se balader dans des endroits très jolis comme le bois de la Momères où les gens vont souvent et même les scolaires qui y sont amenés par bus, c'est un bois communal».

Un habitant qui marie le nouveau avec l'ancien, ce dernier faisant l'objet de toutes les attentions des élus de la commune. En effet, le presbytère a connu un rajeunissement tout en préservant le bâtiment situé près de l'église, bien sûr, mais aussi de la mairie pour accueillir des salles destinées à des réunions de toutes sortes mais aussi pour les associations du village qui sont nombreuses, entre cours de piano, de gym, Société de chasse ou encore le point de croix. Jean-Marie Tapie et son équipe n'ont pas de gros projets en cours, de l'entretien courant pour le village qui est déjà passé par la phase de réalisation d'une station d'épuration à laquelle 90 % de la commune est raccordée. La fête annuelle de Momères, organisée par un comité des fêtes actif, se déroule chaque année le dernier dimanche de juillet avec toujours un grand succès, preuve de la vitalité de ce village traversé par l'Adour.

Localisation : à 7,3 km de Tarbes et 15 km de Bagnères-de-Bigorre.

Population : 780 habitants.

École : un RPI où sont scolarisés 90 élèves.

Mairie : 8, rue du Moulin, 65360 Momères.

Superficie : 2,34 km2.


Un couvent au XIIe siècle L'église liée à Bernadette

Le couvent des dames de Fontevrault existait au XIIe siècle, à Momères. Son histoire fut d'ailleurs très mouvementée puisqu'il a été pillé au XIVe siècle par les guerres civiles et même incendié en août 1569 par les troupes huguenotes. Il faudra attendre 1614 pour que le prieuré soit restauré et en 1622, voir arriver les recrues en grand nombre depuis toute la Gascogne. L'adjudication du prieuré a été effectuée le 8 avril 1793 après la suppression des ordres religieux et les lettres patentes du 19 février 1790.

Aujourd'hui, il subsiste encore de ce prieuré le maître-autel et le tabernacle en bois polychrome dans l'église paroissiale mais aussi des pans de murs dans les constructions bâties sur son emplacement, dans le quartier dit du Couvent.


Une curiosité

L'église liée à Bernadette

L'église de Momères est visible de loin grâce à son clocher qui s'élève dans le ciel. Installée au cœur du village, elle renferme aussi une histoire particulière liée à Bernadette Soubirous : «L'abbé Peyramale, curé de Lourdes, est né à Momères et y a été baptisé. Le parrain et la marraine de Bernadette Soubirous, Jeanne et Jean-Marie Védère, vivaient aussi dans le village. C'est ici, chez sa cousine, institutrice au village, que Bernadette passera sept semaines avant de partir définitivement pour Nevers». Sur la plaque apposée à l'entrée de l'église, les visiteurs pourront lire que Bernadette assistait à la messe tous les jours dans cette église, elle y communiait, faisait chaque soir la visite au Saint-Sacrement et récitait le chapelet. Quand elle priait, racontait sa cousine, «on aurait dit qu'elle était en extase tant elle était pieuse et recueillie». Une église qui date du XVIIe, très bien entretenue, qu'il est conseillé de visiter.


Vu par ses habitants…

Jean-Marie tapie > Maire de Momères. Même s'il n'est pas natif du village, le maire de Momères depuis 2001 est très attaché à sa commune qu'il a adoptée par amour : «Je suis d'Hibarette, j'ai eu juste à monter la côte et cela fait cinquante-deux ans que je suis ici. J'ai épousé une agricultrice et je me suis installé pour faire des céréales et de l'élevage». De fil en aiguille, il est sollicité pour participer à la vie du village en tant qu'élu : «L'ancien maire voulait que je sois sur une liste mais je manquais de temps, je venais de lancer une entreprise à Lanne. Mais quand j'ai pris ma retraite, on est revenu me pousser à faire une liste et je suis là depuis 2001». Une décision qu'il ne regrette pas, lui l'amoureux de Momères : «Les gens ici sont très gentils, très accueillants, c'est un village ouvert à la discussion, les gens aiment rendre service. Il y a bien cet esprit de petit village familial où les personnes s'entendent bien. C'est très agréable, d'autant plus comme maire». Un élu heureux de voir ses enfants lui succéder sur l'exploitation familiale : «Mon fils a repris la suite et mon petit-fils fait en ce moment des études pour pouvoir lui aussi reprendre le flambeau, c'est important aussi».

Mireille > Retraitée à Momères. Mireille arpente les rues du village tous les matins, sur les conseils de son médecin. Un petit tour par l‘église, puis en passant dans les rues ombragées du village lorsque le soleil est au rendez-vous : «Je marche car il faut marcher et ici, c'est agréable. Je suis originaire du nord de la France mais je suis arrivée ici en 1973, à la suite d'un regroupement familial. J'aime les Pyrénées et à Momères, les gens sont accueillants. Bien sûr, au début, il faut le temps de faire connaissance mais après, c'est très bien. C'est tranquille, j'aime bien faire ces promenades».

À voir aussi

L’été sportif du lac de la Cavayère touche à sa fin

Carcassonne

Plus que quelques jours pour profiter des activités en plein air proposées au lac de la Cavayère. 11 activités sont disponibles, à l'initiative de la ville et de différents clubs sportifs. ...

Exposition de peinture à la médiathèque

Loubens-Lauragais

L'association L'Atelier Pernelle qui propose des cours d'expression plastique en milieu rural (Le Cabanial, Cuq-Toulza, Villefranche-Lauragais), organise l'exposition de fin d'année de l'atelier ...



Les cinés de la semaine

Auterive

L'association «Cinéma et culture» propose une nouvelle semaine de films dans la fraîcheur de la salle de l'Oustal. «Une femme fantastique», drame de Sébastien Lélio avec D.Véga et ...